(BFM Bourse) – La monnaie unique renoue avec ses plus hauts d’un mois sur les 1,07 dollar alors que la Banque centrale européenne prévoit de sortir des taux négatifs à la fin du troisième trimestre.
L’euro montait légèrement mardi face au dollar américain, atteignant un plus haut depuis un mois, profitant toujours de la détermination de la Banque centrale européenne (BCE) à relever ses taux et malgré des données peu encourageantes. La monnaie unique, plombée depuis plusieurs mois par la perspective d’un durcissement de la politique monétaire plus rapide aux Etats-Unis qu’en zone euro, a bondi lundi quand la BCE a annoncé la sortie prochaine de l’ère des “taux négatifs”.
“Nous serons probablement en mesure de sortir des taux d’intérêt négatifs d’ici la fin du troisième trimestre”, a écrit la présidente de la BCE Christine Lagarde dans un billet de blog. “Le spectre de la fin d’une ère de taux négatif en zone euro quasiment 8 ans après son introduction a vivement fait réagir les marchés des changes”, a commenté Guillaume Dejean, analyste chez Western Union, qui note que “la devise européenne prolongeait son rallye de la veille” mardi.
Ce mardi, peu après 16h00, la monnaie unique repart de l’avant et progresse de 0,16% à 1,0713 dollar après avoir inscrit un plus haut à 1,0741 dollar, un sommet depuis un mois.
Résultat, le marché réagissait à peine mardi au léger ralentissement de la croissance de l’activité économique du secteur privé en zone euro en mai. L’indice PMI composite publié mardi par S&P Global, calculé sur la base de sondages d’entreprises, a baissé à 54,9, après 55,8 en avril. On rappellera qu’au-delà de 50, cet indicateur enregistre une expansion de l’activité (et en-dessous de 50 une contraction). “L’économie semble résister mieux qu’on ne pouvait le craindre” au choc de la guerre en Ukraine, juge Jessica Hinds, économiste chez Capital Economist, qui note cependant que “la baisse du niveau des services indique que le rebond de l’activité post-pandémie commence à s’estomper”.
“La vraie question est de savoir si la reprise de l’euro“, de plus de 3% en une semaine et demi, “est un dernier sursaut ou un vrai changement de tendance”, se demande Lukman Otunuga, analyste chez FXTM. “L’Union européenne a récemment abaissé ses prévisions de croissance en raison des risques géopolitiques et des perturbations du marché de l’énergie, cela peut limiter le potentiel de hausse de l’euro“, qui reste en baisse de 5,8% depuis le début de l’année, ajoute-t-il.
(Avec AFP)
Les données collectées sont indispensables à ces traitements et sont destinées aux services concernés de BFM Bourse et, le cas échéant, de ses prestataires. Elles sont conservées pendant la durée du traitement et/ou pour la durée des traitements spécifiques auxquels vous aurez consenti et/ou pour les durées légales de conservation.
Les DCP pourront être traitées par le personnel habilité de BFM Bourse, de ses sous-traitants, partenaires ou prestataires. Si les données collectées font l’objet d’un transfert hors UE et que des traitements y sont effectués, ceux-ci se feront alors, conformément à la Réglementation, sur la base d’une décision d’adéquation de la Commission européenne ou de « clauses contractuelles types ».
BFM Bourse responsable du traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel pour la gestion de ses relations avec ses clients et prospects.
En application de la règlementation relative à la protection des données personnelles, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression, de limitation et de portabilité qui s’exerce : ici
Consultez notre politique de confidentialité des données : ici
BFM Bourse
Nos services
En savoir plus
Les sites du groupe

Quelle

Kategorisiert in: