Les dirigeants qui imposent les sanctions envers la Russie ne semblent pas avoir compris que les matières premières essentielles s’achètent et se vendent sur des marchés mondiaux…
Les médias prennent un malin plaisir à tenir le décompte des soldats russes morts au combat et du matériel militaire russe détruit en Ukraine. On ne compte plus le nombre de vidéos montrant des chars d’assaut russes détruits.
En revanche, pas un mot sur les pertes militaires du côté ukrainien, pas une vidéo sur les chars ukrainiens et le matériel militaire ukrainien réduits en cendres. Mais ne vous méprenez pas, l’Ukraine a subi de lourdes pertes dans sa guerre contre la Russie.
Et pendant ce temps, la Russie progresse dans l’est de l’Ukraine. La Russie a annexé Lyman (un centre logistique stratégique) et est en train d’encercler l’armée ukrainienne dans la ville de Severodonetsk.
Même le Washington Post reconnaît les succès russes :
« La ville de Severodonetsk, près de Lysychansk, est cernée sur trois côtés par les forces russes. Durant le week-end, ils ont détruit un des trois ponts menant à la ville et ils bombardent constamment les deux autres. Les troupes ukrainiennes à l’intérieur de Severodonetsk se battent pour empêcher les Russes d’encercler complètement la ville.
Les Russes pourraient progresser au nord vers Lysychansk et encercler complètement Severodonetsk. Cela leur permettra alors de partir à l’assaut de villes plus grandes dans la région. »
Dans le même temps, Bloomberg reconnaît désormais que « les troupes russes contrôlent presque toute la région de Luhansk, dans l’est du pays.
Un commandant d’unité ukrainien en mission dans la région concède que la vérité est camouflée à des fins de propagande :
« Les pertes sont tenues secrètes pour protéger le moral des troupes et du grand public. ‘La télévision ukrainienne, n’évoque aucune perte. Ce n’est pas vrai.’ »
Je n’aborde pas ce sujet parce que je suis pro-russe. Ce n’est pas le cas. La seule chose qui m’intéresse est la vérité, et force est de constater que les médias n’ont pas dit la vérité (rien de nouveau de ce côté).
En plus de la guerre médiatique, il y a la guerre financière contre la Russie.
Les sanctions sont multiples : saisie des avoirs des oligarques russes, à l’exception des banques russes faisant partie du système international de paiement SWIFT, gel des actifs de la banque centrale de Russie, interdiction de réaliser de nouveaux investissements en Russie, interdiction d’exporter des semiconducteurs et des technologies de pointe vers la Russie, interdiction d’atterrir sur le sol américain pour les avions russes (sauf pour les atterrissages d’urgence) et arrêt des exportations de pétrole russe vers les Etats-Unis.
L’Union européenne, le Royaume-Uni, le Canada, le Japon et d’autres alliés des Etats-Unis ont imposé des sanctions similaires. La Russie a répliqué en interdisant les exportations de métaux stratégiques et d’autres intrants essentiels vers ses adversaires et stoppé les exportations de gaz naturel vers la Pologne et la Finlande, dans un premier temps, avant d’ajouter d’autres pays, dont l’Italie et la France, à la liste, plus récemment.
Quelles sont les conséquences de tout cela ?
Les choses ne se passent pas si bien que ça pour les Etats-Unis et leurs alliés.
Les oligarques russes se sont vu saisir leurs yachts et leurs villas, mais c’est exactement que veut Vladimir Poutine. Les soutiens du président russe viennent de l’armée, des services de renseignement, de l’église orthodoxe et du peuple russe. Vladimir Poutine considère les oligarques comme des menaces potentielles et il est ravi de voir les Etats-Unis les détruire financièrement.
Le rouble est actuellement plus fort que lorsque la guerre a commencé. Le taux de change était de 80 roubles pour un dollar fin février et il est maintenant de 55 roubles pour un dollar. Cela représente un gain de 31%. La banque centrale de Russie (BCR) a réduit ses taux d’intérêt, alors que la Réserve fédérale américaine relève les siens. La BCR a même indiqué qu’elle pourrait abaisser ses taux encore une fois dans les prochains mois, en réponse à la hausse du rouble.
Surtout, l’excédent commercial de la Russie a atteint 96 Mds$ sur la période de janvier-avril 2022. C’est environ trois fois plus que sur la même période en 2021. La Chine, l’Inde et d’autres pays font la queue pour acheter de l’énergie russe dans le cas où les Européens décideraient de ne plus s’approvisionner auprès de la Russie.
On ne sait pas comment l’Europe pourrait combler le déficit énergétique que cela engendrerait (il faudrait au moins trois ans), mais une chose est sûre, c’est que cela coûtera plus cher.
Et malgré toutes les sanctions que se plaisent à relater les médias, la Russie continue à approvisionner l’Europe en pétrole et en gaz naturel et la Russie est toujours payée en dollars ou en euros. Ces paiements sont faits sur un compte spécial de Gazprombank et ne sont pas visés par les saisies imposées par les Etats-Unis (la Russie est toutefois soumise à des restrictions quant à l’utilisation des fonds).
Les dirigeants américains et européens qui imposent ces sanctions ne semblent pas avoir compris que les matières premières essentielles, comme le pétrole et le gaz naturel, s’achètent et se vendent sur des marchés mondiaux.
Si l’Europe décide de s’approvisionner ailleurs en énergie, il lui faudra payer le prix mondial, le même que la Russie fait payer à l’Inde ou d’autres pays. C’est ainsi que fonctionnent les marchés des matières premières. La seule différence est que le prix sera plus élevé pour tout le monde, y compris pour les conducteurs et les ménages américains, à cause du boycott et des sanctions.
Le grand gagnant est Vladimir Poutine, car la Russie vend plus de pétrole et de gaz naturel qu’elle n’en achète.
Cela vaut également pour les métaux stratégiques comme l’aluminium, le titane, le palladium, le platine, ainsi que pour les métaux précieux comme l’or et l’argent et pour les matières premières comme le blé, l’orge et le maïs.
Les sanctions américaines et européennes chamboulent les marchés mondiaux et pénalisent financièrement les citoyens russes. Pourtant, la grande gagnante reste la Russie.
Certes, le PIB russe s’est légèrement contracté et le pays doit composer avec une inflation faible, mais les Etats-Unis ont pâti largement plus de la guerre financière. Les prix de l’énergie, des produits alimentaires et du logement flambent en partie à cause des pénuries d’approvisionnement engendrées par la guerre financière que les États-Unis ont lancée.
Il est inquiétant de voir que les États-Unis sont incapables de penser avec deux coups d’avance lorsqu’ils se précipitent pour infliger des sanctions qui ne servent qu’à soulager leurs pulsions immédiates. Le gouvernement américain a déclaré que les sanctions seraient levées uniquement lorsque les dernières troupes russes auront quitté l’Ukraine.
Soit, mais les Russes ne sont pas près de quitter l’Ukraine. Préparez-vous donc à souffrir financièrement puisque la guerre est vouée à durer, et le coût de la guerre est voué à augmenter.
En attendant, on peut uniquement espérer que les va-t-en-guerre qui sévissent dans les médias et dans le paysage politique ne nous envoient pas au front en Ukraine. Malheureusement, leur rhétorique penche de plus en plus vers un changement de régime en Russie, qui aura pour seul effet d’acculer Vladimir Poutine.
Et un autocrate acculé, comme un animal acculé, est extrêmement dangereux. On ne sait jamais quand il va perdre la tête.
*En cliquant sur le bouton ci-dessus, j’accepte que mon e-mail saisi soit utilisé, traité et exploité pour que je reçoive la newsletter gratuite de La Chronique Agora et mon Guide Spécial. A tout moment, vous pourrez vous désinscrire de de La Chronique Agora. Voir notre Politique de confidentialité.

Pkoi persévèrent ils dans l’erreur US/UE/OTAN ? Sans doute qu’ils ont besoin d’entretenir cette guerre géopolitique car la Russie ne se soumettra pas a la tyrannie de l’enfermement dictatorial durable des populations tel qu’ils veulent le faire chez eux ces va en guerre . pour dominer et asservir leurs populations les castes occidentales ont besoin d’appeurer et affamer !!! Merci pour votre lucidité et honnêteté informationnelle !!!
Police
Croire qu’il suffit d’éliminer Poutine pour arrêter la guerre est un leurre il y aura forcément quelqu’un pour le remplacer qui ne sera pas forcément plus tendre !!!
Je ne crains pas Poutine, il a toujours été sensé, constant, stratège, non impulsif, cohérent, logique, intelligent, car cultivé. Bref, exactement l’opposé des occidentaux et singulièrement des Étasuniens. La folie, la paranoïa, l’arrogance, l’insuffisance, l’inculture, « l’ignardise », l’erratisme, l’absence de toute vision, l’obscurantisme idéologique, le racisme, l’intolérance, l’impérialisme, le colonialisme, tout cela caractérise l’occident et encore bien plus les Étasuniens qui depuis 1916 (intervention dans la 1ʳᵉ guerre mondiale, n’a fait que détruire, ravager, n’a jamais gagné aucune de ses guerres immondes (quoiqu’en prétende la propagande hollywoodienne). Même le Soviétisme (à ne pas confondre avec le Communisme ou le Marxisme) n’a pas été aussi immonde que le régime étasunien depuis que les USA existent. Les prisons étasuniennes d’aujourd’hui ne valent pas mieux que les goulags d’hier. Les USA sont dans le monde le pays qui en chiffres relatifs enferme le plus de ses citoyens, et ce, malgré les scandaleusement antidémocratiques transactions libératoires financières. Malgré cela, cet état est un des états où la violence est la plus forte et répandue avec des dizaines de tueries de masse chaque année. La pauvreté y est endémique à un niveau exceptionnel pour un pays riche. La Sécurité sociale y est quasi inexistante. Et, le rêve américain, n’a jamais été qu’une illusion menant au cauchemar. Par le dollar depuis Reagan, la richesse des USA repose uniquement sur la spoliation de celle des autres.
Les Étasuniens sont les pus dangereux, car dans leur prétention narcissique pathologique à prétendre qu’ils ont un destin unique et détiennent la vérité (qu’ils sont du bon côté dans leur monde simpliste manichéen), pour garder leur capacité à spolier les autres, ils n’ont plus que la force brutale (ce qui n’est d’ailleurs même plus vrai. Mais, leur narcissisme les empêche de voir qu’ils n’ont plus aucune puissance). Ce sont eux et non Poutine, qui n’en a pas besoin, et eux seuls qui pousseront sans réfléchir (ont-ils jamais su le faire) sur le bouton de l’apocalypse. Mais, là, c’est d’abord la fin des USA qui sont assurés de subir leur fin, et ce, avant toute autre fin. Un seul missile Nucléaire US envoyé (et plus que probablement intercepté) et les USA dans les 20 minutes qui suivent sont rayés de la carte du monde sans qu’ils n’aient pu rien entreprendre pour l’empêcher. Les Étasuniens en sont-ils seulement conscients ? Cette inconscience est peut-être ce qu’il y a de plus dangereux.
Occident=dictatures obscènes.
Olivier, vous avez tout dit. Excellente et très juste analyse.
J’ajoute.
La politique Occidentaliste (Euro-Atlantiste) du club :  » USA-UE-Otan-G7 « et ses médiats, menteurs-corrompus, et ses élites lâches-complices, sont le cancer de l’humanité, et le seul obstacle à la paix mondiale ; et la fraternité entre nations et peuples de notre planète.
NON A L’ OCCIDENTALISME
Rien à ajouter







*En cliquant sur le bouton ci-dessus, j’accepte que mon e-mail saisi soit utilisé, traité et exploité pour que je reçoive la newsletter gratuite de La Chronique Agora et mon Guide Spécial. A tout moment, vous pourrez vous désinscrire de de La Chronique Agora. Voir notre Politique de confidentialité.
*En cliquant sur le bouton ci-dessus, j’accepte que mon e-mail saisi soit utilisé, traité et exploité pour que je reçoive la newsletter gratuite de La Chronique Agora et mon Guide Spécial. A tout moment, vous pourrez vous désinscrire de de La Chronique Agora. Voir notre Politique de confidentialité.

  • footer-logo footer-logofooter-logo
  • footer-logo

Copyright © 2022Publications Agora
service-clients@publications-agora.fr
01 44 59 91 11
Du Lundi au Vendredi, 9h-13h et 14h-17h
116Bis Avenue des Champs Elysées, 75008 Paris

Votre adresse existe déjà.

Ne partez pas !

Laissez-nous vous présenter nos autres lettres d’informations qui pourraient vous intéresser, et totalement gratuite.

Faisant partie du plus grand réseau mondial d’information boursière pour les investisseurs privés, nous travaillons avec de nombreux experts de premier plan.
Devenez financièrement indépendant
L’investissement dans les nouvelles technos
Recevez des analyses économiques, financières et des recommandations d’investissements

根源

カテゴリー

タグはこちら

,