(Agence Ecofin) – A l’ère des monnaies numériques privées, sans réel contrôle public, les Banques centrales poussent pour mettre en place un contrepoids efficace : la monnaie numérique de Banque centrale. Hors de la Cemac, le Nigeria, le Ghana, l’Afrique du Sud, le Maroc, etc. y travaillent déjà.
Dans sa Lettre de la Recherche, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) traite de la cryptomonnaie sous la plume de Jacques Eloundou Ndeme, chef de service à la direction des systèmes et moyens de paiement de la Banque centrale commune au Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, et le Tchad. « Les monnaies numériques de banque centrale sont-elles une réponse face aux cryptomonnaies ? » est la problématique au centre de cet article. 
Selon son auteur, l’introduction d’une cryptomonnaie de Banque centrale, désignée monnaie numérique de Banque centrale (MNBC), peut perturber le système bancaire existant. Cela pourrait se produire si les citoyens décident de détenir de la monnaie numérique au lieu de conserver leur monnaie physique sur un compte bancaire. Cela signifierait que les banques n’auraient pas d’argent pour accorder des prêts et autres produits financiers. Cela pourrait amener les banques à augmenter leurs taux d’intérêt pour inciter les clients à conserver leurs dépôts au sein des banques. Mais alors les intérêts perçus sur les prêts augmenteraient également pour couvrir les intérêts sur l’épargne.
Aussi, indique le chercheur, l’usage d’un portefeuille numérique peut entraîner une défiance pour le compte bancaire. A moins d’accorder aux banques l’autorisation de gérer les portefeuilles numériques, les populations pourraient ne plus avoir recours aux services de paiement des banques. Cependant, étant donné que la MNBC ne produit pas les intérêts et que la Banque centrale peut imposer des limites de transaction et de solde sur certains portefeuilles, ce risque peut être minimisé.
Risques de sécurité
Le deuxième risque est opérationnel. Car, indique Jacques Eloundou Ndeme, les systèmes informatiques sont susceptibles de tomber en panne ou faire l’objet de cyberattaques. Inévitablement, la MNBC amène à une centralisation ; une situation qui exacerberait les cybervulnérabilités déjà répandues et augmenterait les surfaces et les vecteurs d’attaque, faisant de la Banque centrale une cible. Ces attaques peuvent compromettre la confiance des utilisateurs ou pire, conduire à la disparition de la monnaie en circulation. La Banque centrale aura besoin d’une technologie robuste et de systèmes de sécurité informatique de niveau militaire.
L’article indique aussi que le risque que la MNBC soit utilisée pour blanchir de l’argent et financer le terrorisme est présent. Car, les institutions financières auraient besoin de systèmes solides pour lutter contre ces menaces, soutenus par une infrastructure juridique nationale. Ainsi, il faut concevoir le système conformément aux lignes directrices visant à empêcher le flux et l’utilisation illicites de fonds. Les mesures prises doivent bien être proportionnelles pour protéger la vie privée des utilisateurs.
Ce dernier point, selon le chercheur, est important, car la MNBC donne un pouvoir de contrôle important à la Banque centrale, pouvoir qui va même au-delà de ses missions. En effet, la traçabilité des comptes et des transactions donne la possibilité d’intrusion dans les vies privées. Aussi, en concertation avec les législateurs nationaux, la Banque Centrale, dans la construction de sa MNBC doit définir les métadonnées qu’elle collectera, l’accès à ces données et l’usage qui en sera fait. Le risque, ici, étant celui du rejet de la MNBC par les utilisateurs qui pourraient la trouver trop intrusive.
Sylvain Andzongo (Investir au Cameroun)
Lire aussi :
19-11-2021-Le Cameroun formule des propositions pour encadrer l’usage de la crypto-monnaie
02-02-2021-Crypto-monnaie : le Cameroun évalue à 160 milliards de FCFA l’argent sale brassé par les groupes armés en 2018
Banner LNG Gestion et Economie
InfographieComm mobile money afrique centrale
Tagus Drone veut produire toutes les composantes de ses drones à Yaoundé
Tagus Drone veut produire toutes les composantes de ses drones à Yaoundé
« La photographie nourrit son homme » : Léandre Siby, photographe professionnel ivoirien
« La photographie nourrit son homme » : Léandre Siby, photographe professionnel ivoirien
Les principaux chiffres du mobile money en Afrique subsaharienne (2021)
Les principaux chiffres du mobile money en Afrique subsaharienne (2021)
« C’est la seule institution africaine notée Triple A » : Nana Akufo-Addo, à propos de la BAD
« C’est la seule institution africaine notée Triple A » : Nana Akufo-Addo, à propos de la BAD
Evolution du chiffre d’affaires du Port de Lomé de 2017 à 2021
Evolution du chiffre d’affaires du Port de Lomé de 2017 à 2021
La BAD émet une nouvelle obligation « Nourrir l’Afrique » de 100 millions $ sur 7 ans, à échéance septembre 2029
Avis d’appel à manifestation d’intérêt pour l’acquisition des filiales de Maubank Holdings Ltd
Gestion de fortune: l’Afrique constitue un pari gagnant pour les groupes financiers mondiaux
Cemac : l’équato-guinéenne Bange Bank rejoint la BVMAC
Les banques africaines maintiendront leur rentabilité durant les 12 à 18 prochains mois malgré les chocs, selon Fitch
Le Fonds africain d’obligations nationales coté à la Bourse du Botswana
Les 5 informations qui ont marqué l’actualité de la gestion publique africaine cette semaine
La Côte d’Ivoire vaccine contre le poliovirus, l’Ouganda riposte contre Ebola : le point de santé hebdomadaire en Afrique
Le Nigeria prévoit 693 milliards $ d’investissements du secteur privé pour la mise en œuvre de son PND 2021-2025
Le Malawi bénéficiera de deux financements d’un montant global de 600 millions $ des USA pour booster l’agriculture
Ghana : la consommation de produits laitiers augmente, mais ne profite pas encore à l’industrie locale
Nigeria: Norsworthy Farms & Agro Allied veut acquérir 600 hectares pour étendre sa palmeraie dans l’Etat du Delta
Rwanda: l’exécutif déboursera 1,8 million $ pour la rénovation de l’usine de transformation de manioc de Kinazi
Zambie : l’entreprise agroalimentaire 260 Brands obtient 5 millions $ pour son usine de production de lait de soja
Afrique du Sud : Cape Town produira 2 MW grâce au gaz provenant de la combustion des déchets urbains
Afrique du Sud : SAB va utiliser du fumier de vache pour son approvisionnement en électricité
Gabon : la construction des centrales hydroélectriques FE2 et Impératrice Eugénie va nécessiter 453 millions $
Digital Energy Challenge 2022 : l’AFD lance un appel à projets pour améliorer l’accès à l’électricité en Afrique
Ghana : Tullow confirme l’exercice de son droit de préemption relatif à la cession d’Occidental
Algérie : Eni découvre du pétrole et du gaz sur le bloc Zemlet el Arbi
SDX signale une perte de 24 millions $ en 2021 à cause de projets ratés en Egypte et au Maroc
Top 5 des infos qu’il ne fallait pas rater cette semaine dans le secteur pétrolier africain
Affaires Glencore et Sinosteel au Cameroun : cas pratiques du besoin de plus de transparence sur les contrats extractifs
Comment Madagascar compte devenir l’une des principales alternatives à la domination chinoise sur le graphite
Egypte : Aton obtient un prêt-relais pour son programme de forage au projet d’or Rodruin
Le CNT adopte une loi pour renforcer la présence des Guinéens dans le secteur minier
Côte d’Ivoire : le gouvernement et les acteurs télécoms s’accordent pour améliorer la qualité des services
Gambie : le régulateur se dote d’un outil de contrôle des radiations électromagnétiques
Ouganda : MTN et Airtel ont payé 2,3 millions de dollars d’intérêts à leurs abonnés mobile money au 2e trimestre
Nigeria : le gouvernement espère gagner 1,1 milliard de dollars grâce au spectre 5G en 2023
Cameroun : le ministère des Transports examine de nouvelles mesures contre le vandalisme d’infrastructures ferroviaires
Sénégal : près de 29 millions d’euros de la BAD pour développer le réseau routier de 6 communes du pays
Grève des contrôleurs aériens ASECNA
Nigeria : les marchandises en souffrance dans les 3 principaux ports font craindre une congestion
Abjad Teach, l’application de profilage qui aide les écoles à dénicher les meilleurs enseignants pour leurs classes
Fondateur d’UmuravaWork, le Rwandais Vivens Uwizeyimana lutte contre le chômage des jeunes
David Gonahasa, l’entrepreneur ougandais qui veut digitaliser et optimiser secteur touristique africain
Maman Rouffahi Koabo, directeur général du CIPMEN au Niger et expert en optimisation digitale d’entreprise
Tagus Drone veut produire toutes les composantes de ses drones à Yaoundé
« La photographie nourrit son homme » : Léandre Siby, photographe professionnel ivoirien
Les principaux chiffres du mobile money en Afrique subsaharienne (2021)
« C’est la seule institution africaine notée Triple A » : Nana Akufo-Addo, à propos de la BAD
L’Université de Liverpool reçoit 7,8 millions $ pour la recherche et la formation sur les énergies en Afrique
La GIZ ouvre une formation de préparation à l’investissement destiné aux agritech et foodtech en Afrique
Egypte : l’Université du Delta pour la science et la technologie intègre les cours de Coursera dans son programme
Nigeria : des étudiants protestent contre la fermeture des universités publiques depuis 7 mois
Nigeria : le régulateur de l’audiovisuel met en garde les médias à l’approche des élections
Classement des pays africains les plus attractifs pour les touristes (Bloom Consulting)
Algérie : la presse s’inquiète d’un projet de loi visant à « la protéger » et à « faire avancer le secteur des médias »
Les créateurs Jacques Bam et Muyishime Edi Patrick sacrés ex-aequo « Designers Africa Fashion Up 2022 »
La BAD émet une nouvelle obligation « Nourrir l’Afrique » de 100 millions $ sur 7 ans, à échéance septembre 2029
Avis d’appel à manifestation d’intérêt pour l’acquisition des filiales de Maubank Holdings Ltd
Gestion de fortune: l’Afrique constitue un pari gagnant pour les groupes financiers mondiaux
Cemac : l’équato-guinéenne Bange Bank rejoint la BVMAC
Les banques africaines maintiendront leur rentabilité durant les 12 à 18 prochains mois malgré les chocs, selon Fitch
InfographieComm mobile money afrique centrale
Tagus Drone veut produire toutes les composantes de ses drones à Yaoundé
Tagus Drone veut produire toutes les composantes de ses drones à Yaoundé
« La photographie nourrit son homme » : Léandre Siby, photographe professionnel ivoirien
« La photographie nourrit son homme » : Léandre Siby, photographe professionnel ivoirien
Les principaux chiffres du mobile money en Afrique subsaharienne (2021)
Les principaux chiffres du mobile money en Afrique subsaharienne (2021)
« C’est la seule institution africaine notée Triple A » : Nana Akufo-Addo, à propos de la BAD
« C’est la seule institution africaine notée Triple A » : Nana Akufo-Addo, à propos de la BAD
Evolution du chiffre d’affaires du Port de Lomé de 2017 à 2021
Evolution du chiffre d’affaires du Port de Lomé de 2017 à 2021
Cape Town International Convention Centre 2  Focus on Green Hydrogen
Cape Town, South Africa – with Afsia. 
Transcorp Hilton, Abuja, Nigeria & Virtual – 2023 & Beyond: Priorities for Shared Prosperity
 
Ifrane (Maroc) – Théme : Changement climatique : l’Afrique prend son destin en main. 
Radisson Blu Abidjan (Côte d’Ivoire) – Forum consacré à l’industrie Fintech, soutenu depuis 2017 par le gouvernement ivoirien.
Fairmont Taghazout Bay, Morocco 
Abidjan (Sofitel) – 3 jours consacrés à l’émergence des industries créatives en Afrique. Avec Afreximbank. 
Port Louis (Maurice) – Soutenir un développement sensible aux changements climatiques en Afrique – Organisé par la BAD, l’UNECA et le PNUD. 
Comment Madagascar compte devenir l’une des principales alternatives à la domination chinoise sur le graphite
Prosper Africa : « Parmi les défis, il y a les histoires négatives que rapportent souvent les médias à propos du continent »
Les Etats-Unis se disent « admiratifs des succès que l’on peut constater en Afrique » (Entretien exclusif)
Rachel Kéké : d’Abidjan au Palais Bourbon, le parcours d’une antithèse politique franco-ivoirienne
« Nous réfléchissons à des initiatives pour accroître notre soutien au secteur agricole » (Françoise Lombard, DG Proparco)
Joël Hounsinou : « Le groupe MSC entend conserver Bolloré Africa Logistics comme une entité autonome »
Le revirement des compagnies minières occidentales en faveur de la RDC et de la Zambie
Surtaxer le secteur télécoms, une facilité qui finit par coûter cher, même aux Etats (We Are Tech)
Les 10 personnalités les plus riches d’Afrique à fin juin 2022 (billionaires.africa)
Ecobank s’associe à AMA Academy pour lancer la première formation panafricaine sur les fintechs destinée aux journalistes
Enko Capital détient désormais un peu plus de 1,4% du groupe panafricain Ecobank
L’Egypte espère lever 6 milliards $, grâce à l’introduction en Bourse de plusieurs entreprises publiques
Lancement de la Mara Academy, une plateforme de formation sur la finance numérique en Afrique
L’Agence Ecofin couvre au quotidien l’actualité de 9 secteurs africains : gestion publique, finance, télécoms, agro, électricité, mines, hydrocarbures, communication et formation. Elle conçoit et gère également des médias spécialisés, web et papier, pour des institutions ou des éditeurs africains.

 
L’agence Ecofin est une agence d’informations économiques sectorielles, créée en décembre 2010. Sa plateforme web a été lancée en juin 2011.

根源

カテゴリー

タグはこちら

, ,